Emmanuel Macron, candidat, a réinscrit dans son programme la réforme du statut des micro-entreprises.

Ministre de l'Économie, Emmanuel Macron espérait faire un geste pour les micro-entrepreneurs, un statut qui correspond bien à sa philosophie consistant à encourager la création d'activités. Dans le fameux projet de loi mort-né Macron 2, dit «Noé» (nouvelles opportunités économiques), il voulait tripler les plafonds de chiffre d'affaires pour bénéficier du statut de micro-entrepreneur.